SON OEUVRE

Un personnage
hors norme

Sa silhouette et sa voix vous sont familières, surtout si vous êtes un admirateur du cinéma des années 1980. Charles Denner, cet artiste comédien fut à l’affiche de trente-six pièces et quarante-huit films. Il joua avec les plus grands : Jean-Paul Belmondo, Gérard Philipe, Lino Ventura, pour des réalisateurs de taille : Alain Jessua, Claude Lelouch, François Truffaut, Costa Gavras… L’acolyte de Belmondo dans Peur sur la ville, l’Homme qui aimait les femmes, pour Truffaut, c’était lui.

 

1946 – 1949 : des jeunes compagnies aux Mamelles de Tirésias

THEATRE et COURT-MÉTRAGE

"J’ai vraiment crevé de faim au cours de mon apprentissage. Je préférais malgré tout soulever des caisses, faire des rondes de nuit ou tailler du cuir que de faire des «panouilles» ! L’art est trop beau pour qu’on le galvaude." (Charles Denner)

1946 – Images d’Israël

1946 – Rappel à la vie

1946 – Le Dibbouk

1947 – Le Keroub

1947 – Tel Haï

1948 – Les Mamelles de Tirésias

1949 – Les voyous

 

1950 – 1969 : De Jean Vilar à François Truffaut

«Il y a quatorze ans, Jean Vilar cherchait quelqu’un pour être don Arias dans le Cid qu’il montait. Il s’agit du personnage le plus sérieux et le plus raisonneur de la pièce. Un jour il m’annonça : «J’ai trouvé don Arias.» Tout le monde attendait qu’il ramenât un acteur quadragénaire au moins. C’est moi qu’il avait choisi. J’avais 23 ans.» (Charles Denner)

1951 – Avignon, le TNP, un court métrage

1952 – à Chaillot et en Avignon

1954 – Poisson d’avril et TV

1954 – Jean Cocteau

1955 – Jean Mercure

1955 – La meilleure part

1956 – L’affaire de Vaucrose / Les Hauts de Hurlevent / Faites moi confiance

1957 – Dupuy – Vilar

1957 – Ascenseur pour l’échafaud / Les enfants de la nuit

1958 – Philippe – Vilar – Maistre – Steiger

1958 – L’alcade de Zalamea / Mon plus beau crime

1959 – Albert Camus

1960 – Arturo Ui

1960 – Lorenzino / Les Joueurs / Vidocq

1961 – Avignon et le TNP

1961 – Le Petit Tambour de la neige / Loin de Rueil

1962 – Landru

1963 – TNP

1963 – Les rustres de Carlo Goldini

1964 – Maître Puntila

1964 – De Jessua à Godard

1965 – Marie-Chantal / YUL 871 / Les fourberies de scapin

1966 – André Barsacq

1966 – Le vieil homme et l’enfant / Le voleur / Le Manteau

1967 – TNP, Georges Wilson

1967 – Héraclite l’obscur / La plaie et le couteau

1968 – Jean-Marie Serreau

1968 – La mariée… / Z / La trève / L’Idiot

1969 – Le corps de Diane